Programme avancé

La Forme longue Yang , une fois mémorisée avec l’appui de nombreux exercices, est reprise et perfectionnée par l’apprentissage de “principes internes” portant sur des aspects mécaniques, respiratoires et énergétiques dont certains sont peu connus en pratique.Quelques-uns de ces principes internes :
- l’usage permanent du tan tien (le “centre”)
- les spirales de bras, de jambes et du corps entier
- la respiration inversée (petite orbite) et l’emploi de l’énergie générée
- les diverse relations de polarité (yin yang) dans les mouvements
- l’activation du corps par la présence active (Yi /Chi /Jin) et bien d’autres...
La puissance douce obtenue est utilisée avec des partenaires dans le “chuan” du Taï chi chuan, c’est-à-dire dans les tui shou (poussées des mains), les applications possibles de tous les mouvements, et aussi dans l’apprentissage de deux des armes traditionnelles, le sabre et l’épée.
L’assise méditative (“être assis en paix”)est pratiquée en stage, parfois en cours.
La pratique de la Forme acquise est également une méditation en mouvement.
Paradoxe apparent : une action réussie, même rapide, est aussi un bref instant de présence, d'état méditatif.

Les armes traditionnelles du Taichi Chuan

Parmi les nombreuses armes traditionnelles du Taïchi Chuan, nous enseignons le sabre et surtout l’épée..La pratique d’une arme est un bon moyen d’ouvrir les amplitudes du corpset de développer encore l’énergie mentale et générale (Yi, T’chi)..L’apprentissage :.On apprend une Forme puis les applications variées des mouvements..Des tests avec un partenaire (en bois pour cet exercice) permettent de s’assurer qu’il ne s’agit pas d‘une simple chorégraphie mais que sont justes le gestuel, le respiratoire, l’énergétique, tout ce que demande le Taïchi Chuan..Enseignement par périodes dans les cours hebdomadaires et en stage d’été.

tests avec sabre en bois.